Scherzi Musicali MenuMaker scherzi-musicali


Document sans titre
Scherzi Musicali
ensemble de musique ancienne

En près de dix années d’existence, le collectif belge Scherzi Musicali est devenu un ensemble incontournable dans le monde de la musique ancienne, reconnu pour son travail sur les répertoires du dix-septièmes et dix-huitième siècles qu’il explore avec un plaisir insatiable. Qu’il s’agisse d’œuvres qu’il redécouvre ou du grand répertoire, Scherzi Musicali se veut d’aborder la musique avec le même recul, et chacun des paramètres de leur interprétation fait l’objet de recherches et réflexion, en quête des choix philologiques les plus justes pour aborder chaque style musical.

Constitué de trois à plus de vingt musiciens, l’ensemble est articulé autour de son fondateur et directeur artistique, Nicolas Achten (°1985), lequel chante en s’accompagnant au luth ou théorbe, à la harpe ou encore au clavecin. Il est entouré de chanteurs et instrumentistes avec qui, concert après concert, il développe une identité sonore axée sur les instruments de basse continue et leur interaction avec la rhétorique du chant.

Scherzi Musicali s’est produit à travers l’Europe: Festival de Wallonie, Festival van Vlaanderen, deBijloke, deSingel, Concertgebouw Brugge, Amuz, Bozar, Automne Musical de Spa, Operadagen Rotterdam, Ferrara Musica, Amici Della Musica di Padova, the Venetian Festival of Baroque Music, Tage Alter Muzik Herne, Musikfestspiele Potsdam, Muzikverein Wien, Kölner Philharmonie, Itinéraire Baroque en Périgord Vert, Festival d’Ambronay, etc.

Conscient de sa mission pédagogique, Scherzi Musicali collabore régulièrement avec les "Jeunesses Musicales" et "Jeugd & Muziek" pour faire découvrir la musique ancienne dans les établissements scolaires.

La discographie de Scherzi Musicali comprend à ce jour sept enregistrements, dont cinq en première mondiale: “L’Euridice” — Giulio Caccini (2008), “Dulcis Amor Iesu” — motets de Giovanni Felice Sances (2009), “Petits Motets” — Joseph Hector Fiocco (2009), “La Catena d’Adone” — Domenico Mazzocchi (2010), "How pleasant 'tis to Love" — songs de Henry Purcell (2012) et “Il Pianto d’Orfeo” — Monteverdi, Caccini, Peri… (2013). En 2016 paraît “La Maddalena”, oratorio d’Antonio Bertali, tandis qu’un deuxième volume des motets de Fiocco paraîtrai fin 2016. Ces albums on été publiés par Alpha, Musique en Wallonie, Deutsche Harmonia Mundi/Sony et Ricercar pour qui l’ensemble enregistre désormais en exclusivité.

Chacun de leurs enregistrements a suscité un enthousiasme réel de la presse internationale : Diapason d’or découverte, Joker (Crescendo magazine), Octaves de la Musique, La clé (ResMusica), Prelude Classics Award, 4 étoiles (Monde de la musique), Muse d'Or & Muse du mois (Muse baroque), Golden Ring (Classic Info), Outstanding (International Record Review), etc

Scherzi Musicali est soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Direction générale de la Culture, Service de la Musique).



Document sans titre
Nicolas Achten
baryton, luths, clavecin, harpe triple
direction artistique

Baryton, claveciniste, luthiste, harpiste et chef d’ensemble Nicolas Achten (Bruxelles, °1985) s’est très jeune fait une place de choix dans le monde de la musique ancienne : lauréat du VIIème Concours International de Chant baroque de Chimay en 2006, il est élu artiste classique de l'année 2009 aux Octaves de la Musique et « Prix du jeune musicien de l’année 2009 » décerné par l’Union de la presse musicale belge.

Nicolas Achten a étudié le chant, le luth, le clavecin et la harpe ancienne aux Conservatoires royaux de Bruxelles et la Haye; il a complété sa formation lors de diverses masterclasses, notamment à l’Académie baroque d’Ambronay et au Centre de la Voix de Royaumont.

Il est invité depuis 2004 par de prestigieux ensembles de musique ancienne, parmi lesquels l’Arpeggiata, la Fenice, La Petite Bande, Ausonia, les Agrémens, Akadêmia, Les Talens Lyriques, Il Fondamento, Les Musiciens du Louvre, Il Seminario Musicale, le Poème Harmonique, Akademie für Alte Musik Berlin, et sous la direction de chefs tels Jean Tubéry, Sigiswald Kuijken, Marc Minkowski, Christophe Rousset et René Jacobs.

Il est aujourd’hui l’un des rares chanteurs classiques à s’auto-accompagner, renouant avec la pratique historique. Désireux d’approfondir cette démarche et de mettre en pratique ses recherches sur la musique ancienne, il fonde l’ensemble Scherzi Musicali, dont les concerts à travers l’Europe et enregistrements suscitent l’enthousiasme unanime du public et de la presse internationale (Diapason d’or découverte, Joker de Crescendo, La Clef de ResMusica, Prelude Classics Award 2009, 4 étoiles du Monde de la Musique, Muse d’Or, Ring de Classique Info, « Outstanding » dans l’International Record Review…).

Nicolas Achten enseigne le chant, le luth et la théorie appliquée de a musique ancienne au Conservatoire royal de Bruxelles. Il est régulièrement invité pour des masterclasses à travers l’Europe (Operastudio Vlaanderen, SIMAW à Namur, University of East Anglia, the Yorke Trust à Norfolk, Conservatorio Milano, ...), et est directeur musical des stages d'été de Muziektheater Transparant depuis 2007.



Musiciens

Scherzi Musicali
dir. Nicolas Achten

Artistes
baryton, luth, clavecin, harpe triple, direction artistique
Nicolas Achten

soprano
Deborah Cachet
Hanna Al-Bender
Astrid Stockman
Wei-Lian Huang

mezzo-soprano
Luciana Mancini
Pauline Claes

contre-ténor
William H. Shelton
Leandro Marziotte

ténor
Reinoud Van Mechelen

baryton

Sönke Tams Freier



cornet à bouquin

Lambert Colson
Sarah Dubus

violon
Patrizio Germone
Ortwin Lowyck
Varoujan Doneyan

viole de gambe , lirone
Justin Glaie

luth, archiluth, théorbe
Solmund Nystabakk
Paul Kieffer
Simon Linné
François Dambois
Justin Glaie

clavecin, orgue
Philippe Grisvard
Matthieu Valfré
Haru Kitamika
Ils nous rejoignent régulièrement:
Stéphanie Pfister, Jasmine Eudeline, Korneel Bernolet, Beniamino Paganini, Mathilde Wolfs, Edouard Catalan, Romain Bockler, Pierre Derhet, Sarah Ridy, Francesco Corti, Romina Lischka, Lies Wyers, Thomas Baeté, Benoît Vanden Bemden, François Joubert-Caillet...

in memoriam Eriko Semba (1973-2018)
Bottom